Les chroniques d’une bretonne – Numéro 1 – 04 avril 2020

vierge-de-kerdro-locmariaquer
vierge-de-kerdro-kerpenhir-locmariaquer

Du haut de ses 2,70 m posée sur un piédestal, lui-même haut de 3 m, la statue en granit domine l’entrée du Golfe du Morbihan depuis la Pointe de Kerpenhir à Locmariaquer . Tournée vers la mer, elle illustre parfaitement la légende qui lui est consacrée. Connue des marins et des promeneurs, la Vierge de Notre-Dame de Kerdro est un des symboles de la région.

vierge-de-kerdro-kerpenhir-locmariaquer

C’est en 1883, qu’en l’honneur de l’église Notre-Dame de Kerdro, une première statue fut érigée près de celle-ci. Durant la Seconde guerre mondiale, la statue fut détruite par les Allemands. Mais bien trop précieuse pour les habitants de Locmariaquer, ils promirent à la Vierge, en échange de sa protection, un second souffle. Ainsi, en 1946, la statue de la Vierge à l’Enfant naquit sous les mains du sculpteur Jules-Charles Le Bozec. Installée d’abord à l’intérieur de l’église jusqu’en 1962, elle fut ensuite déplacée à la Pointe de Kerpenhir.

signification-kerdro-breton

La légende raconte qu’au milieu du 19ème siècle, le capitaine d’un bateau de Locmariaquer, dut partir en mer… Au moment de passer au large de la Pointe de Kerpenhir, il aperçut sa femme lui faire signe de revenir. Il fit donc demi-tour, mais en rentrant à terre, sa femme lui confia qu’elle n’était pas allée à la Pointe, mais partie prier à l’église Notre-Dame de Kerdro pour protéger le navire et son équipage. La nuit suivante, une violente tempête s’abattit sur les côtes et emporta avec elle, l’autre navire et son équipage partit en même temps. La Vierge était donc apparue à la Pointe de Kerpenhir et non l’épouse du capitaine.

légende-de-kerdro-locmariaquer

Locmariaquer vous attire ? Découvrez ici de jolies balades à faire !

6 Replies to “Les chroniques d’une bretonne – Numéro 1 – 04 avril 2020”

  1. Pascale Bacquet Langhame dit : Répondre

    Merci. Petit voyage par la pensée dans une très belle région. A bientôt pour un autre carnet.

    1. Carnets_d_une_bretonne dit : Répondre

      Merci beaucoup ! Un deuxième se prépare pour demain matin 😉

  2. Bonjour Marie – Ange,

    Merci de faire venir la Bretagne à nous…. cela fait du bien à défaut de pouvoir y aller en ce moment !
    La pointe de Kerpenhir est un bel endroit, bien venté ( en tout cas quand nous y sommes allés) où on respire, jolie balade à faire. Grâce à vos articles sur Locmariaquer nous nous sommes bien promenés dans ce charmant village, le port, la balade juste après la boulangerie, où le pain à l’andouille et le financier sarrasin sont très bons. Il y avait aussi une super expo photos en extérieur près de l’école etc…. Bref très agréable, à chaque fois je me disais il faut que je dépose un commentaire et les jours passaient…. et là du coup cet article me redonne une chance de le faire. Merci à vous pour ce blog intéressant, avec vos jolies photos.

    1. Carnets_d_une_bretonne dit : Répondre

      Bonjour Isabelle, merci beaucoup pour votre message. Cela me fait très plaisir d’avoir les retours de mes lecteurs et je suis ravie que vous ayez pu vous y promener après la lecture des différents articles. Très bon week-end à vous 😉

  3. bonjour, je viens de découvrir votre blog avec bonheur. J’ai cherché le mot Kerdro » dans les dictionnaires bretons. Je suppose que c’est du vannetais?
    cordialement
    jackie

    1. Carnets_d_une_bretonne dit : Répondre

      Bonjour, merci de votre message ! Je suis contente que le blog vous plaise 😉 Concernant le mot « Kerdro » je n’ai malheureusement pas l’étymologie pure du mot. « En-dro » est du Vannetais, mais « dro » seul je ne sais pas. Sachant que « ker » viendrait du gallois et a plusieurs significations… Mais comme je le note dans l’article (que vous avez dû lire), « Kerdro » signifie « bon voyage et bon retour », difficile de connaître l’exactitude des mots en sachant qu’à l’époque chaque Pays de Bretagne avait son propre dialecte ! 😉 Cordialement, Marie-Ange

Laisser un commentaire