Le Morbihan vu d’une montgolfière

La semaine dernière en Bretagne, nous avons eu la chance d’avoir une météo digne d’un été ! Un ciel bleu azur du matin au soir et des chaleurs frôlant les 30 degrés nous permettant ainsi de profiter pleinement de l’extérieur. Plage, balades côtières ou en campagne, jardin… il y en avait pour tous les goûts ! De mon côté, c’est dans les airs que j’ai profité. Un soir en semaine, j’ai essayé de trouver un peu d’air frais dans le ciel grâce à la montgolfière Golfe du Morbihan, mais là-haut aussi il faisait chaud !!

montgolfiere-golfe-du-morbihan

Cette montgolfière est le nouvel outil de communication utilisé par Golfe du Morbihan Vannes agglomération.

Je vous raconte mon baptême de montgolfière ?!

Le point de rendez vous est prévu en fin d’après-midi à l’aérodrome de Meucon (près de Vannes). Une fois le groupe formé et les présentations faites, nous avons pris la direction du Vincin à Arradon pour le lieu de décollage.

montgolfiere-golfe-du-morbihan

Nous nous garons dans un immense champ orné de boutons d’or appartenant au Prieuré Notre Dame de Vincin.

vincin-arradon

vincin-arradon

Tout ce jaune et vert au soleil donne un côté bucolique au lieu ! Michel, notre pilote, nous explique qu’ils attendent que le vent tombe un peu avant de préparer la montgolfière. Après avoir lâché un ballon pour connaître la direction du vent, la décision est prise nous allons décoller ce soir !

Il ne reste plus qu’à préparer la demoiselle de près de 600 kilos !

La montgolfière Golfe du Morbihan se fait belle !

Aidé de son élève-pilote Sandrine, Michel prépare notre carrosse des airs ! Evidemment nous rentrons dans le jeu et aidons également à sortir la nacelle de la remorque, à déplier la toile du ballon, puis à faire en sorte que le ballon se remplisse d’air. Un exercice qui n’est pas de tout repos !

montgolfiere-golfe-du-morbihan

montgolfiere-golfe-du-morbihan

montgolfiere-golfe-du-morbihan

montgolfiere-golfe-du-morbihan

Petit à petit, le ballon prend forme. Une fois assez gonflé à l’aide du ventilateur, les choses sérieuses commencent ! Les brûleurs entrent en action et font raisonner (très fortement !) leurs flammes afin de réchauffer l’air dans le ballon pour permettre le levé de la montgolfière Golfe du Morbihan.

montgolfiere-golfe-du-morbihan

montgolfiere-golfe-du-morbihan

Et voilà ! La nacelle se met debout et Michel nous invite rapidement à y grimper ! La montgolfière n’attend qu’une chose : être lâchée dans les airs pour voguer au gré des vents !

montgolfiere-golfe-du-morbihan

Crédit photo : Michel Debusschere

Je discute deux minutes avec mon voisin sans me rendre compte que l’on est déjà à une bonne douzaine de mètres ! La sensation est vraiment curieuse. On voit le paysage s’éloigner de nous sans pour autant sentir qu’on vole, c’est tellement doux comme élévation.

montgolfiere-golfe-du-morbihan

montgolfiere-golfe-du-morbihan

La beauté du paysage se dévoile…

Je me retourne et découvre avec stupeur le Golfe du Morbihan qui est là, d’un bleu profond parsemé de ses îles. L’Ile aux Moines, l’Ile d’Arz, l’Ile Boëdic… jouent à cache-cache avec la légère brume présente ce soir là.

montgolfiere-golfe-du-morbihan

Au milieu une immense tâche jaune se dessine, ces champs de colza, nous en croiserons plus d’un sur notre passage. Un jaune lumineux qui apporte son éclat à la nature doucement verdoyante.

montgolfiere-golfe-du-morbihan

Le vent du sud-ouest nous emmène vers les terres, nous passons alors au-dessus de Vannes Ouest et Plescop pour nous enfoncer petit à petit dans la campagne vannetaise.

montgolfiere-golfe-du-morbihan

montgolfiere-golfe-du-morbihan

montgolfiere-golfe-du-morbihan

Les champs et arbres seront nos accompagnateurs jusqu’à la fin du vol…

montgolfiere-golfe-du-morbihan

montgolfiere-golfe-du-morbihan

Sur notre passage, nous entendons les habitants (surtout les enfants) crier pour nous interpeller. Certaines fois nous volons si bas que nous arrivons même à discuter avec eux sans trop élever la voix, c’est très amusant ! Nous avons d’ailleurs plusieurs propositions d’apéritifs mais leurs jardins ne sont pas assez grands pour nous accueillir !!

Le « radada »… ou comment accélérer votre rythme cardiaque ?!

Le temps passe et nous contemplons le paysage. Par endroit, des animaux tels que chevaux, vaches, chiens, poules… s’agitent à notre passage (ils perçoivent les ultrasons des brûleurs et n’aiment pas ça) mais aussi des fermiers en action sur leurs tracteurs qui nous rappellent que la vie quotidienne continue comme si de rien n’était en bas.

montgolfiere-golfe-du-morbihan

J’ai l’impression d’être loin de tout ça (au sens figuré !) et d’être dans une bulle. Mais j’ai vite été réveillé de mon rêve lorsque la montgolfière frôle un champ de blettes (oups…), ou quand les cimes des arbres sont à la hauteur de nos mains… ce qui nous a permis de récolter au passage quelques pommes de pin et branchages dans la nacelle ! Nous venons de faire du « radada« , terme utilisé lorsque la montgolfière frôle la nature !

montgolfiere-golfe-du-morbihan

montgolfiere-golfe-du-morbihan

Mais pas de panique Michel gère, en effet après plus de 30 ans d’expérience celui-ci reste tout à fait serein face à la scène qui vient de se dérouler !

montgolfiere-golfe-du-morbihan

montgolfiere-golfe-du-morbihan

Malgré cette petite montée d’adrénaline, je continue à admirer le paysage campagnard. Après 1h30 de vol nous devons nous poser mais la difficulté à trouver un champ se fait présente. En effet, ce sont soit des champs de cultures, soit des animaux, soit des arbres. Et pour ajouter un peu de piment à tout cela, lorsque nous avons choisi un champ, notre jolie montgolfière Golfe du Morbihan en décide autrement pour aller à l’opposer ! Et oui on ne fait pas ce qu’on veut avec cette demoiselle !

Terminus ! Tout le monde atterrit !

Un champ fraîchement labouré du côté de Locqueltas, nous accueille comme dernière solution… mais bien évidement pas aussi simple que cela ! Pour freiner la montgolfière, nous nous aidons d’un arbre, pour enfin nous poser délicatement. C’est à peine si nous avons senti la nacelle toucher le sol. Je sors de la nacelle pour me rendre compte que je m’enfonce dans la terre ! Gros problème pour la voiture et la remorque qui nous suivent depuis le départ.

montgolfiere-golfe-du-morbihan

montgolfiere-golfe-du-morbihan

Le ballon se dégonfle et le soleil se couche doucement, il faut vite replier la toile et la mettre à l’abri dans son sac, physique encore une fois ! Le fermier chez qui nous avons atterrit nous a gentiment aidé, avec l’aide de sa famille et de son tracteur, à rapprocher le matériel de la remorque.

montgolfiere-golfe-du-morbihan

22h c’est l’heure à laquelle je retrouve ma voiture à Meucon. Après avoir remercié mon pilote et son équipe, je rentre chez moi la tête dans le ciel bleu à défaut de nuages ce jour là !

montgolfiere-golfe-du-morbihan

 

Infos pratiques :

Si vous souhaitez voler en compagnie de Michel et vivre une expérience unique voici ses coordonnées pour toutes informations :

Michel Debusschere au 06 08 37 97 12 ou mchldebusschere@gmail.com

 

Un grand merci à l’Office de Tourisme de Vannes pour leur invitation et un grand merci à Michel pour un vol géré d’une main de maître et de son partage d’expériences.

 

2 Replies to “Le Morbihan vu d’une montgolfière”

  1. Un beau reportage et de belles photos ,ça donne envie de tenter l’expérience.

    1. Carnets_d_une_bretonne dit : Répondre

      Merci beaucoup ! Une expérience insolite et très plaisante ! 😉

Laisser un commentaire